Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

01 avril 2021

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

De Buckingham à Vancouver et retour à Buckingham

Don Buckingham

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

Il aura fallu près de 60 ans, mais un ensemble d’assiettes et de tasses réalisées à Buckingham dans les années 50 est de retour dans la région après avoir passé toutes ces années à Vancouver.

La Société d’histoire de Buckingham (SHB) a été contactée dans les derniers mois par le Musée de Vancouver qui a reçu une proposition de don pour un ensemble de vaisselle confectionné à la fin des années 50 par la compagnie Rainbow Plastic.

L’article ne répondait pas aux critères pour une acquisition par le musée de Vancouver, mais les responsables ont fait des recherches et contacté la Société d’histoire de Buckingham pour leur proposer le don puisque la compagnie Rainbow Plastic était située à Buckingham, sur la rue Paluck.

Le président de la SHB, Michel Riberdy, a accepté ce don qui répond fortement aux critères. «Il faut que ça ait un lien historique et un lien local. Ça répondait à ces critères-là.»

L’histoire est aussi peu banale, affirme M. Riberdy. «C’est près de 60 ans entre le temps parti d’ici et que ça revient. Ça a été expédié à Vancouver. Et à cette époque-là, ce n’est pas de l’achat direct en ligne. Il fallait qu’il y ait des contacts quelconques. La donatrice explique que c’est dans sa famille depuis les années 50 et qu’ils s’en sont servis régulièrement.»

L’ensemble est toujours en très bon état malgré cette utilisation, ce qui n’est pas surprenant pour Michel Riberdy. «Ça avait une méchante bonne réputation ces ensembles-là.»

De plus, le don est un ensemble complet qui vient dans sa boîte d’origine. «En plus on a des informations sur la boîte. Le mot Rainbow Plastic est bien imprimé. Le mot Buckingham est bien imprimé. On a même le coupon d’expédition. On a l’historique de la boîte et du produit.»

La Société avait déjà quelques pièces individuelles provenant de cette compagnie, mais pas un ensemble complet. Ce dernier servira donc dans une prochaine exposition temporaire et permettra de faire connaître cette ancienne entreprise à un nouveau public. Cette dernière aura permis de faire travailler de nombreuses personnes dans les années 50.

Mais elle est aussi la suite d’autres entreprises qui ont fabriqué des produits à Buckingham pendant la Deuxième Guerre mondiale (grenade fumigène) ou des produits en plastique après la guerre.

Belle entente

Outre la valeur pour Buckingham de ce don, Michel Riberdy salue aussi la belle entente qui existe dans le domaine et qui a mené à ce retour de l’ensemble à Buckingham.

«Ça représente les liens qui sont présents dans la communauté des musées. On a la directrice d’un musée national à Vancouver qui reçoit une offre d’une personne de Vancouver. Elle fait l’évaluation de l’offre. Ça ne correspondait pas à leur critère. Elle a entrepris une recherche. Elle a réalisé qu’il y avait un organisme qui existait. Elle fait une correspondance.»

Une capsule est consacrée à la compagnie Rainbow Plastic sur la chaine YouTube de la Société d’histoire de Buckingham.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média