Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

22 mars 2021

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Internet haute vitesse: 148 000 foyers branchés d’ici septembre 2022

Internet

©Photo: Archives

Le gouvernement du Québec promet le branchement à Internet haute vitesse de 148 000 foyers dans la province d’ici septembre 2022.

Le premier ministre du Québec, François Legault, et le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, ont annoncé lundi le lancement de l'Opération haute vitesse qui vient avec un investissement de 826 millions $ payé à parts égales par le gouvernement provincial et le gouvernement fédéral.

Au terme de cette opération, presque la totalité des Québécois sera branchée à Internet haute vitesse. Il ne resterait que 36 000 foyers qui seraient encore sans Internet haute vitesse à la fin, selon François Legault. Et ce dernier espère encore pouvoir trouver une solution pour ces foyers.

Pour arriver à atteindre cet objectif, le gouvernement va travailler avec les compagnies de télécommunication. Des ententes ont été signées avec Sogetel, Vidéotron, Explornet, Telus, Cogeco et Bell pour qu’ils accélèrent l’implantation d’Internet haute vitesse aux différents endroits. 

Ces ententes sont assorties de pénalités importantes en cas de retard, a indiqué François Legault. C’est ce qui laisse croire au premier ministre que cette annonce va se concrétiser dans les foyers québécois.

La question financière était aussi un facteur important puisque ce n’est pas rentable pour les entreprises de desservir les régions éloignées. C’est pourquoi les gouvernements investissent ces sommes.  «On leur impose que le tarif qu’ils vont charger aux consommateurs ne soit pas plus élevé que dans les grands centres, mentionne M. Legault. La différence est compensée par les gouvernements. C’est normal parce qu’on ne peut pas forcer une entreprise à offrir un service à perte.»

Justin Trudeau estime pour sa part que ces dépenses des gouvernements vont se récupérer rapidement. «Oui on parle de grosse somme d’argent, mais on parle aussi d’un investissement extrêmement rentable pour l’avenir du Québec et l’avenir du Canada.»

Autre facteur qui va aider pour cette annonce, ce sont les discussions avec Hydro-Québec et Bell pour l’utilisation de leur infrastructure. Cet aspect a été un enjeu majeur dans le passé pour plusieurs compagnies. «On a réglé le problème des poteaux avec Bell et Hydro-Québec», a soutenu M. Legault.

Autant pour Québec que pour le Canada, il était important de régler cette question d’Internet haute vitesse. «Plus que jamais, l’accès à Internet haute vitesse est un besoin essentiel au même titre qu’une route ou que l’électricité», affirme Justin Trudeau.

«Ce n’est pas un luxe. C’est comme l’électricité il y a 50 ans. C’est encore plus urgent, après la pandémie, qu’avant la pandémie, que tout le monde au Québec puisse avoir Internet haute vitesse, indique de son côté François Legault. C’est important aussi pour bâtir la nouvelle économie.»

Situation (selon les chiffres du gouvernement provincial)

- Actuellement : 251 000 foyers ne sont pas branchés

- Annonce faite déjà pour 67 000 foyers d’ici 2022

- Annonce de lundi pour 148 000 foyers d’ici septembre 2022

- Va rester 36 000 foyers à brancher

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média