Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

02 mars 2021

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

ESHG participe à Secondaire en spectacle

ESHG

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

La formule ne sera pas la même, mais 15 jeunes de l’école secondaire Hormisdas-Gamelin (ESHG) participe cette année à la finale locale de Secondaire en spectacle dans le but de se qualifier pour la finale régionale.

Ce n’est pas devant le public que les jeunes participants ont pu démontrer leur talent, mais plutôt devant des caméras qui ont filmé les performances pour les membres du jury.

 «On les a convoqués à des rencontres de façon individuelles sur rendez-vous, mentionne Natalie Rhéaume, technicienne de travail social. Ils font leur performance seule, sans public. On les enregistre. On va faire suivre les enregistrements au comité de Secondaire en spectacle pour l’aspect jury.»

 «C’est une expérience différente et quand même agréable pour les jeunes, indique Julien Lemay Lebeau, technicien en loisirs. Je vois dans les enregistrements qu’ils vivent quand même un stress. Ce n’est pas le même stress d’être filmé et être en live, mais ils vivent quelque chose.»

Multitude

Ces numéros filmés pour Secondaire en spectacle ne seront pas mis en ligne pour que le public puisse les voir. Toutefois, les gens pourront voir les performances de ces jeunes dans un autre contexte, celui du spectacle Multitude.

«Toutes les performances des jeunes vont être filmées, mais dans un contexte Multitude. Les jeunes qui auraient dû participer à la pièce de théâtre vont faire l’animation entre les participants avec des petites capsules. C’est ça qui va être diffusé pour le spectacle de Multitude cette année.»

Les numéros vont être filmés à nouveau puisque pour cette partie, les organisateurs veulent rendre l’expérience encore plus professionnelle pour les participants.

«On va avoir de l’éclairage et des plans de caméras vraiment marqués, souligne Nicolas Langlois, enseignant en cinéma. C’est une toute nouvelle expérience. Les jeunes vont vivre une expérience différente. C’est sur qu’on n’a pas un studio professionnel à l’école , mais on réussit avec l’équipement qu’on a à faire quelque chose de qualité.»

 «En travaillant en hybride avec Multitudes, ils n’auront pas l’aspect spectacle, mais plus l’aspect enregistrement studio», soutient pour sa part Natalie Rhéaume.

Ce partenariat entre Secondaire en spectacle et Multitude permettra donc de tenir ces deux activités malgré la situation actuelle. «Il n’y a plus rien qui se passe. Les activités qu’on est capable de maintenir en les modifiant, on essaye le plus possible de le faire. Dans le cas de Multitude, tout l’aspect spectacle, ce n’était pas possible.»

Aucune date n’est encore définie pour la diffusion du spectacle de Multitude qui sera ainsi créé. «On se donne plus de marge de manœuvre pour être plus perfectionniste», note M. Langlois. Il estime que ça devrait être vers la fin ma ou début juin.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média