Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

23 février 2021

Début de la vaccination dans la population en général

Vaccination

©Depositphotos - Info De La Basse-Lièvre

Par Maxime Coursol

À compter du 1er mars, la campagne de vaccination contre la COVID-19 s’amorcera dans la population en général au Québec. Les gens nés en 1936 ou avant pourront dès le jeudi 25 février prendre rendez-vous pour recevoir leur première dose.

Détail important toutefois, la campagne s’amorcera d’abord dans le Grand Montréal, avant de déborder dans les autres régions. C’est que la région métropolitaine est aux prises avec beaucoup plus d’éclosions de COVID-19 que le reste de la province. « La priorité Montréal sera pour une semaine seulement, a cependant assuré le ministre de la Santé Christian Dubé en conférence de presse le 23 février. Les gens de 85 ans et plus des autres régions peuvent donc tout de suite appeler et prendre rendez-vous pour la semaine du 8 mars. »

Il y a deux façons de prendre rendez-vous. La première est d’appeler au 1-877-644-4545. La deuxième est de passer par le site Internet quebec.ca/vaccincovid. On demande cependant à tous ceux qui sont nés après le 31 décembre 1936 d’être patients et de ne pas tenter de prendre tout de suite rendez-vous. Selon les estimations du ministre de la Santé, si le Québec continue de disposer d’environ 100 000 vaccins par semaine comme c’est présentement le cas, les 85 ans et plus de l’ensemble de la province pourraient être vaccinés en deux semaines. Les autres groupes d'âge pourraient donc ensuite pouvoir prendre à leur tour rendez-vous.

Par ailleurs, en Outaouais, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) a indiqué qu'un point de presse aura lieu mercredi pour parler plus de la vaccination dans la région. 

Une bonne nouvelle, mais…

Le premier ministre François Legault s’est dit très heureux d’enfin pouvoir procéder à cette annonce. « Vacciner les Québécois, c’est gagner contre la pandémie », a-t-il soutenu. Il a cependant rappelé qu’il fallait demeurer prudent même si l’on voit la lumière au bout du tunnel.

Les gens vaccinés doivent en effet attendre trois semaines après avoir reçu leur première dose avant d’être considérées immunisées. De plus, il est essentiel de recevoir sa deuxième dose dans les 90 jours suivant la première pour être certain que le vaccin ait son plein effet.

L’objectif du gouvernement est de vacciner au moins 75% de la population pour freiner suffisamment la transmission du coronavirus. Cela signifie vacciner 6,45 millions de Québécois, puisque la population totale de la province est d’environ 8,6 millions. On comprend donc qu’au rythme de 100 000 vaccins administrés par semaine, on est loin de la coupe aux lèvres.

« Même après avoir reçu le vaccin, les mesures sanitaires comme la distanciation et le port du masque vont devoir rester », a également rappelé le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda. L’objectif d’avoir vacciné 75% des Québécois devrait être atteint en septembre, si toutes les doses promises sont reçues.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média