Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 février 2021

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Dépanneur Monast: Entente finalisée pour l’expropriation

Dépanneur Monast

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

La ville de Gatineau a accepté de débourser un montant de 350 000$ plus les taxes pour acquérir le terrain et la bâtisse du Dépanneur Monast à Buckingham qui faisait l’objet d’une expropriation.

:Le comité exécutif de la ville a approuvé une dépense de 258 600 $ plus les taxes si applicables qui s’ajoutent au montant déjà octroyé de 91 400 $ plus les taxes pour finaliser le dossier.

Ça permettra à la ville de Gatineau d’aller de l’avant avec les travaux nécessaires dans ce secteur avec un tuyau qui passent sur ce terrain pour aider au déversement d’un ruisseau du secteur vers la rivière.

«C’est un vieux tuyau, indique le conseiller du secteur, Martin Lajeunesse. Pour régler ce problème-là, il fallait procéder à l’expropriation du dépanneur.»

La situation se devait d’être corrigée puisqu’il n’y avait pas assez d’écoulement en raison de la grosseur du tuyau ce qui cause des inondations à quelques reprises dans le secteur, mentionne le conseiller.

Ces travaux sont prévus depuis quelques années, mais la ville se devait de régler le dossier de l’expropriation auparavant. Selon une résolution adoptée en 2019 pour amorcer les démarches d’expropriation, la ville a tenté de trouver d’autres solutions, mais sans succès.

Aucune date n’est toutefois établie pour savoir à quel moment les travaux seront réalisés, maintenant que le dossier est réglé. «On va demander la permission au ministère de l’Environnement pour faire les correctifs.»

Entre-temps, la situation est en observation. «Pour le moment on a des équipes qui surveillent le cours d’eau et quand il y a un problème on se déplace pour aller chercher une pompe. C’est arrivé à l’occasion.»

Consultation

Par ailleurs, le conseiller du district de Buckingham indique qu’il y aura des consultations avec les résidents en bordure de ce terrain avant que les travaux commencent.

 «Je vais vouloir organiser une consultation avec les voisins  immédiats parce qu’il y en a qui sont inquiets pour leur aménagement. Il y a des terrains collés. Le tuyau passe en arrière. On a besoin de faire l’excavation. Je vais vouloir rassurer les citoyens que tout va être fait dans les règles de l’art.»

Questionné à savoir ce qu’il adviendra du terrain une fois les travaux terminés, Martin Lajeunesse ne pouvait pas s’avancer sur cette question. «L’objectif est de corriger la situation du tuyau. Après, on verra ce qu’on fait avec le terrain. Je ne pense pas qu’on va implanter une nouvelle bâtisse au-dessus d’un tuyau.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média