Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

02 février 2021

Pornographie juvénile : plusieurs adolescents arrêtés à Gatineau

police Gatineau

Au cours des derniers jours, le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a procédé à l'arrestation de plusieurs adolescents en lien avec de la possession et de la distribution de pornographie juvénile ainsi que du leurre informatique.

L'enquête, qui s'est échelonnée sur quelques semaines, a permis de mettre au jour un réseau d'échange et de vente de photos de pornographie juvénile entre des adolescents fréquentant différents établissements scolaires sur le territoire de Gatineau.

L'enquête a permis d'établir que des photos d'adolescentes circulaient à l'insu des victimes au sein du groupe.  Jusqu'à présent, l'enquête tend à démontrer que les photos des adolescentes auraient été obtenues à leur insu alors que quelqu'un aurait été en mesure de les subtiliser en piratant ou en ayant accès à leur compte Snapchat.

Les adolescents arrêtés ont été transportés au poste de police afin d'être rencontrés par les enquêteurs.  Les jeunes accusés ont comparu devant la Cour du Québec en Chambre de la jeunesse pour faire face à des accusations de possession et de distribution de pornographie juvénile ainsi que de leurre informatique. Ils ont été libérés avec des conditions à respecter.

À la suite des perquisitions et de l'enquête, les enquêteurs ont pu identifier plusieurs victimes qui ont toutes été rencontrées.     L'enquête se poursuit afin d'établir si d'autres adolescents auraient pris part à ce réseau et s'il existe d'autres victimes. D'autres arrestations pourraient suivre.

Considérant la nature des dossiers et l'âge des personnes impliquées, le SPVG a mis en place un filet de sécurité pour s'assurer que tous les adolescents impliqués, qu'ils soient suspects ou victimes, reçoivent un soutien psychologique approprié et l'encadrement nécessaire.

Puisque les accusés sont mineurs, aucune information permettant de les identifier ne peut être divulguée, y compris les adresses où ont eu lieu les perquisitions et les établissements scolaires fréquentés par les adolescents.

Le SPVG collabore étroitement avec tous les établissements scolaires dans le cadre de cette enquête. Chaque établissement scolaire peut compter sur l'appui de policiers spécialisés et dédiés aux écoles secondaires.

Toute personne ayant de l'information concernant la production, la possession et la distribution de pornographie juvénile est invitée à contacter la ligne info du SPVG au 819 243-4636, option 5.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média