Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

27 janvier 2021

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Francis Leblanc lance son premier album de musique «Red-World»

Francis Leblanc

©Gracieuseté

Francis Leblanc avait des messages à passer et un exemple à donner. Et c’est à travers sa musique qu’il a décidé de le faire en lançant son premier EP «Red-World» vendredi dernier sur les plates-formes numériques.

Le jeune artiste de 20 ans de Masson-Angers a décidé de prendre le taureau par les cornes pendant la pandémie et de se lancer dans la musique sous le nom de scène de T-World après s’être équipé d’un studio à la maison. Son premier EP (album compris entre un single et un album complet) lancé vendredi comprend cinq chansons rap en anglais.

Shakespeare

C’est un parcours un peu détourner qui a amené le jeune chanteur vers la musique. «J’ai commencé à m’intéresser à la poésie en premier avec Shakespeare», explique-t-il.

«Un moment donné, j’ai décidé de prendre mes textes et de les mettre sur une musique.» C’est là que ses premières chansons ont pris vie. Et il s’est tourné vers la musique anglophone puisque c’est ce qu’il écoutait et qu’il avait plus de facilité à écrire dans cette langue.

Et l’écriture vient très facilement pour le jeune artiste qui avoue avoir déjà commencé sa 68e chanson. «Ça m’aide à me laisser aller quand je suis frustré ou déprimer.»

«C’est diversifié, j’en ai pour tous les goûts. J’ai beaucoup de musiques qui sont des histoires d’amour, de rupture. D’autres où je suis frustré, il faut que ça sorte. C’est du rap conscient.»

Syndrome Gilles de la tourette

L’autre élément important dans la musique de Francis Leblanc, c’est de passer le message que malgré les difficultés, il est possible de continuer et d’obtenir du succès.

Le jeune chanteur est atteint du syndrome Gilles de la tourette. Il ne cache pas avoir connu des moments difficiles dans son parcours, notamment à l’école, et avoir vécu des dépressions.

Toutefois, il a réussi à passer à travers et c’est le message qu’il souhaite livrer comme artiste. «Quand j’étais jeune, c’est de quoi que je cachais beaucoup. Parce que je me sentais mal avec ça. Si je peux permettre aux jeunes d’accepter leur situation plus facilement, ce sera bon.»

 «Moi psychologiquement, ç'a été plus difficile. J’ai passé à travers des dépressions. Si je peux permettre à d’autres de ne pas se sentir comme ça, ce serait super.»

En faisant une musique qui est écoutée par les jeunes, Francis Leblanc souhaite aussi les influencer dans leur comportement envers ceux qui sont différents. «Le rap, c’est beaucoup écouté par les jeunes. Ça peut permettre de faire comprendre et accepter plus la différence.»

Le premier EP de Francis Leblanc, alias T-World, est disponible sur les plates-formes numériques. Info Page Facebook: tword music

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média