Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

04 janvier 2021

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Alexandre Gaumont passe chez les professionnels

Alexandre Gaumont

©photo gracieuseté

Le boxeur du Club de boxe BG Buckingham, Alexandre Gaumont, a décidé de faire le grand saut et de passer chez les professionnels.

Il a signé un contrat pour plusieurs combats et plusieurs années avec la compagnie Eye of the Tiger Management pendant le temps des Fêtes. Les modalités du contrat restent confidentielles, indique la compagnie.

Ça fait quelques mois que le boxeur de 25 ans envisageait de faire le saut chez les professionnels. Alexandre Gaumont souhaite avoir une dernière chance de participer aux essais olympiques avant de franchir le pas, mais la situation actuelle ne permettait pas de voir quand ça se passerait.

C’est ce qui l’a motivé à prendre finalement la décision qu’il repoussait. «C’est à cause des Jeux olympiques, on n’est pas sûr avec la pandémie. Moi, ça fait un an que je n’ai pas boxé comme amateur. Et on ne sait pas quand ça va recommencer en plus.»

«Du côté des professionnels, ils sont en train de recommencer, ajoute-t-il. On pensait que c’était le bon temps.»

Sans oublier l’entrée en scène dans le temps des Fêtes de Eye of the Tiger Management qui a approché le boxeur pour qu’elle se joigne à son groupe. «C’est venu comme ça, indique Alexandre Gaumont en parlant de l’offre du promoteur. On n’avait jamais parlé avec eux autres. On avait parlé avec d’autres compagnies dans le passé.»

Se faire approcher par cette firme était tout un cadeau pour le boxeur et les négociations n’ont pas été très longues, reconnaît-il. «Ç’a été vraiment vite, même plus vite que je pensais. On s’est appelé, on a négocié le contrat. Ils aimaient bien ce qu’ils avaient vu amateur de moi.»

Un beau défi

Ce passage chez les professionnels ne sera pas facile pour Alexandre Gaumont. Il reconnaît que le défi sera intéressant, mais il se dit prêt à le relever. «C’est excitant et c’est stressant un peu aussi. Avant j’avais un casque et de plus gros gants. Mais là, ça va être une nouvelle expérience pour moi.»

«Je pense que j’ai les habiletés pour compétitionner dans le pro. J’ai un style plus professionnel. Je crois qu’on va avoir un bon début pro.»

Son nouveau promoteur voit de belles choses en lui. Dans le communiqué annonçant la signature, la firme mentionne que plusieurs comparent le style de Gaumont à celui de Gennadiy Golovkin. Ce dernier est un ancien champion du monde qui a été invaincu pendant 15 ans avant de subir sa seule défaite contre Saul Canelo Álvarez en 2018.

Alexandre Gaumont ne souhaite pas se mettre trop de pression avec cette comparaison de style. «C’est le fun de se faire dire ça. Il y a beaucoup de monde qui pense ça. Je suis content de ça parce que j’essaye de ressembler à son style. Mais je ne me comparerai pas avec lui tout de suite.»

Cinq ans

Questionné sur le cheminement qu’il souhaite prendre chez les professionnels, Alexandre Gaumont entend y aller un combat à la fois pour gravir les échelons comme il se doit.

Mais il reconnaît tout de même qu’il n’a pas beaucoup de temps à perdre. «J’ai déjà 25 ans alors je ne veux pas prendre trop mon temps non plus. D’ici cinq ans, j’aimerais ça avoir un titre.»

Il estime que malgré son âge plus avancé pour passer chez les professionnels, il est encore en grande forme. «La plupart du monde commence vraiment de bonne heure comme amateur et ils sont déjà magannés quand ils rentrent chez les pros parce qu’ils ont 300 combats. Moi j’en ai juste 26. Je suis en pleine forme encore. Je suis comme un jeune boxeur même si j’ai 25 ans.»

Dans les prochaines semaines, il va tenter de se préparer pour son premier combat professionnel. Il devra recommencer à faire du sparring (combat d’entraînement avec un autre boxeur) au Club de boxe BG Buckingham.

Mais il sait aussi qu’il devra se déplacer pour aller chercher d’autres expériences. «C’est sur que je vais vouloir aller un peu plus à Montréal, Ottawa pour faire du sparring avec d’autres professionnels.»

Le moment de son premier combat n’est pas encore connu. Chez Eye of the Tiger Management, on indique que ça pourrait être à la fin de l’hiver, selon la situation liée à la Covid-19.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média