Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

29 décembre 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Rocher sur la 315: Une analyse plus approfondie sera réalisée

Roche Mayo

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

La route 315 à Mayo est sécuritaire, mais des analyses plus approfondies seront réalisées par le ministère des Transports (MTQ) pour évaluer la possibilité qu’il y ait un autre rocher qui tombe sur la route à plus long terme.

Rappelons que le 30 novembre dernier, un gros rocher s’est détaché de la paroi le long de la route 315 à Mayo et a terminé sa descente sur la route, barrant une partie d’une voie et causant un grand trou sur le bord de la route. Heureusement, il n’y avait pas d’automobilistes à ce moment.

Depuis, le MTQ évalue la situation pour voir s’il y a un problème majeur. Dans un premier temps, le ministère affirme qu’il n’y a pas de danger pour les automobilistes.

«L’expertise réalisée la semaine dernière par le Ministère confirme que la route 315 est sécuritaire, et qu’il est possible de la rouvrir sans restriction», affirme Rosalie Faubert, conseillère en communication au MTQ.

Selon les premiers résultats, il ne faut pas s’attendre à d’autres problèmes. @R: @R: «L’éboulement rocheux à Mayo est le résultat d’une rupture par basculement où le poids des strates de roc de la portion supérieure de la paroi exerce une pression sur les strates sous-jacentes qui finissent par basculer parce qu’elles ne sont pas suffisamment appuyées», indique Mme Faubert.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette situation. «À ce temps de l’année, la poussée exercée par la formation de glace et l’apport en eau dans les fractures (pluie ou fonte de la neige) augmentent les pressions interstitielles et entraînent la rupture de certaines masses de roc. L’événement sur la route 315 à Mayo semble être causé par ce phénomène.»

D’autres analyses

Malgré tout, la situation va continuer d’être regardée par le MTQ pour s’assurer qu’il n’y ait pas d’enjeu à plus longue échelle. «Une analyse plus détaillée du massif rocheux sera réalisée par les spécialistes du Ministère afin d’évaluer la possibilité qu’un événement similaire se reproduise et si la situation représente un danger pour les usagers à long terme.»

«Le Ministère va suivre la situation et pourrait ajouter des mesures de protection de la route ou de stabilisation de la paroi si nécessaire», ajoute-t-elle.

Par ailleurs, le retrait de cette roche aura nécessité beaucoup de travail alors qu’une équipe a dû se déplacer pour casser la roche en plus petit morceau pour être en mesure de la retirer.

Pas nouveau

Cet effondrement d’un gros rocher n’est pas une première pour la région, souligne par ailleurs le MTQ. «Des éboulements similaires à celui de la route 315 à Mayo sont survenus en 2019 sur l’autoroute 5 à Chelsea, sur la route 366 à Val-des-Monts ainsi que sur la route 315 à Ripon. Cependant, lors de ces éboulements, les débris n’avaient pas atteint la chaussée et n’avaient pas occasionné d’entrave à la circulation.»

Les surveillants routiers surveillent la situation où il y a des parois rocheuses, souligne Rosalie Faubert pour pouvoir prendre des mesures en cas de problèmes.

Commentaires

3 janvier 2021

Warren Roos

I am not an expert ,I have lived here on the 315 all my life , that whole mountain side is very unstable and just looking at it myself there seems to be several other large boulders ready to come down at any time !

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média