Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

28 décembre 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Champboisé pourra garder son nom

Chamboisé

©L'info de la Basse-Lièvre-Archives

Les Oeuvres Eudistes ont finalement accepté que L’Ange-Gardien utilise le nom de Chamboisé pour le site situé sur le territoire de la municipalité.

Rappelons que depuis un an, Chamboisé appartient dorénavant à la municipalité de L’Ange-Gardien qui a acquis les terrains. Toutefois, lors de la transaction, les Oeuvres Eudistes avaient refusé que le nom soit conservé.

La municipalité avait lancé un concours pour trouver un nouveau nom à ce site, mais n’était pas vraiment encline à le changer. Les discussions se sont poursuivies avec les anciens propriétaires qui ont finalement accepté que le nom soit conservé par la municipalité.

«J’ai fait une approche avec le représentant des Oeuvres Eudistes pour Chamboisé, explique le maire de L’Ange-Gardien, Marc Louis-Seize. Après discussion, il m’a dit de lui envoyer une lettre qu’il allait présenter au conseil d’administration.»

Et cette démarche a finalement porté ses fruits. «Ils ont accepté qu’on puisse utiliser le nom de Chamboisé. Il y a une condition. Qu’il soit indiqué explicitement le changement de propriétaire. On va mettre L’Ange-Gardien en dessous.»

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les Oeuvres Eudistes avaient refusé au départ que le nom soit conservé par L’Ange-Gardien. Comme le nom Chamboisé était lié à ce groupe religieux, ils ne souhaitaient pas avoir des problèmes dans le futur s’il arrivait un enjeu lié à Chamboisé et que les gens associent toujours le site avec eux.

En indiquant clairement le changement de propriétaire dans le nouveau nom, qui deviendra Chamboisé-L’Ange-Gardien, la municipalité répond à cette exigence des Oeuvres Eudistes.

D’ailleurs, une nouvelle pancarte sera installée avec le nouveau nom et une nouvelle identité qui reprendra les couleurs de la municipalité à l’entrée du site dans les prochaines semaines.

Un nom rassembleur

Pour Marc Louis-Seize, le maintien de ce nom est une excellente nouvelle dans les démarches pour faire de ce site un lieu touristique important à L’Ange-Gardien. «Même si on l’avait renommé, les gens auraient dit Chamboisé», estime-t-il.

Le concours lancé par la municipalité plut tôt cette année avait permis de recevoir plusieurs suggestions de noms intéressants. Mais pour Marc Louis-Seize, elle ne pouvait pas remplacer le nom original.

«Je trouvais difficile de trouver un autre nom associé à Chamboisé, affirme-t-il. On avait de belles propositions, mais ça ne reflétait pas le lieu. C’était difficile de rendre justice à ce site-là avec un autre nom.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média