Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 décembre 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Chemin Cadieux: Un comité pour travailler sur la vitesse

Chemin Cadieux pavé

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

Un comité sera formé dans les prochains jours pour étudier la question de la vitesse sur le chemin Cadieux et voir les solutions possibles.

Après avoir fait les manchettes pour le mauvais état de la rue dans les dernières années et avoir été pavée cet été par la municipalité de L’Ange-Gardien, c’est maintenant un problème de vitesse qui touche cette rue.

Cette dernière est longue et en ligne droite ce qui incite plusieurs automobilistes à peser sur le champignon. Surtout que la surface est belle puisque la rue vient d’être pavée.

La problématique n’a pas surpris le maire de L’Ange-Gardien, Marc Louis-Seize qui savait qu’après le pavage, il y aurait un enjeu de vitesse. «On est conscient quand il y a un nouveau chemin pavé, il y a du monde qui va faire de la vitesse.»

Devant la situation, la municipalité a annoncé lors du dernier conseil qu’un comité sera mis en place comprenant des représentants de la ville, un représentant du Service de police de la MRC des Collines et des citoyens touchés par la situation. «On va regarder les avenues et la problématique», explique le maire.

«On devrait avoir une rencontre avant le congé des fêtes pour enclencher un processus et ensuite travailler après les fêtes, ajoute-t-il. J’aimerais que ce soit en place pour le printemps prochain.»

Le maire croit que ce travail aura de bons résultats. «Les policiers l’ont fait à d’autres endroits dans la MRC des Collines en impliquant les citoyens et les résultats sont bons.»

Pas de dos d’âne

La municipalité a quelques données sur lesquelles se baser pour avoir la discussion puisqu’elle avait utilisé un radar pédagogique en septembre 2019, avant les travaux, pour évaluer la situation. Ils ont aussi refait l’expérience en septembre dernier pour voir les résultats après le pavage.

«On a soumis ce rapport-là aux policiers, indique M. Louis-Seize. En majorité les gens respectent la vitesse, mais il a quand même des écarts importants.»

Questionné sur les mesures possibles, le maire a indiqué qu’il faudra voir avec les discussions du comité. Il y a cependant deux mesures qui sont déjà demandées par des citoyens qui ne semblent pas très réalisables, selon lui.

D’abord, la diminution de la vitesse de 70 km/h à 50 km/h. Marc Louis-Seize ne croit pas que ce changement de vitesse va amener les gens à rouler moins vite puisque la rue est droite et sans obstacle. Les gens adaptent leur conduite à la rue sur laquelle ils se trouvent, souligne-t-il.

L’autre mesure est l’implantation de dos d’âne.  «Ce chemin-là ne nécessite pas ça», indique-t-il, ajoutant que plusieurs endroits ont enlevé ces mesures après leur implantation en raison de divers enjeux.

Le maire croit que l’utilisation de cette rue par les services d’urgence, entre autres, est un enjeu pour l’utilisation de cette mesure. «Qu’on demande aux premiers répondants ou aux pompiers s’ils aiment ça passer sur un dos d’âne quand ils sont en situation d’urgence. Il y a d’autres façons de venir à bout de ralentir la circulation.»

Commentaires

20 décembre 2020

Angus Bédard

M. Louis-Seize, il y a eu une rencontre il y a un peu plus de deux ans déjà avec le Conseiller du quartier, un agent de la MRC des Collines-de-l’Outaouais et des résidents et une résidente des chemins Cadieux et Lamarche, et encore une autre rencontre l'an passé chez un citoyen du chemin Cadieux, vous et notre Conseiller Martin Proulx y étiez, c'était encore une fois pour trouver des solutions aux problèmes de vitesse sur les chemins Cadieux et Lamarche, vous avez rejeté toutes les suggestions. À quoi sert de créer un comité si vous avez déjà rejeté à plusieurs reprissent toutes les suggestions des résidents et résidentes du chemin Cadieux, comme vous l'avez fait encore une fois dans cet article. M. Louis-Seize quelles solutions apportez-vous à la table ?

21 décembre 2020

Linda Dorion

M. Louis-Seize, vous dite que " réduire la vitesse ne va pas amener les gens à rouler moins vite" pourtant vous demandez au Ministère des Transport du Québec de réduire la vitesse sur la 309. Votre logique me reste un peu perplexe.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média