Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

30 octobre 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Gabriel Maisonneuve signe avec les Carabins

Gabriel Maisonneuve

©Gracieuseté

Lorsqu’il foulait le terrain dans l’uniforme des Tigres d’Hormisdas-Gamelin, Gabriel Maisonneuve était loin de se douter qu’il aurait l’opportunité quelques années plus tard de poursuivre sa scolarité tout en jouant au football. C’est ce qu’il pourra faire l’an prochain alors qu’il se joindra aux Carabins de l’Université de Montréal.

Le joueur de ligne défensive qui évolue présentement avec les Griffons du Cégep de l’Outaouais a signé la semaine dernière avec cette équipe universitaire, alors qu’il regardait aussi du côté du Vert et Or de Sherbrooke.

«J’hésitais entre les deux, indique-t-il. Mais avant tout, ce qui est important pour moi ce sont les études. Je veux aller en génie. La polytechnique est reconnue pour ça.»

Il affirme avoir aussi beaucoup apprécié les installations des Carabins qu’il a pu visiter virtuellement de même que les discussions qu’il a eues avec les entraîneurs de l’équipe, ce qui a motivé sa décision finale.

Questionné sur le rôle qu’il aura avec sa nouvelle formation l’an prochain, le nouveau membre des Carabins ne le sait pas encore. «Ça va dépendre de comment je performe», souligne-t-il.

«Je pense qu’il y a beaucoup de vétérans sur la ligne défensive qui devraient s’en aller, ajoute-t-il. Mais peut-être que ça va changer avec la Covid. Mais sinon, la ligne défensive va être jeune. Le timing est bon pour moi.»

Mais il sait qu’il a encore beaucoup de travail à faire. Notamment pour son poids. @R: «Je dois prendre du poids. Je fais 227 livres en ce moment. Des joueurs de ligne défensive au niveau universitaire, c’est plus autour des 250-260 livres.»

Mais il ne doit pas affecter ses autres qualités en prenant ce poids. «Je dois le faire tout en gardant mon athlétisme et en ne perdant pas ma rapidité.»

Pas de partie

Gabriel Maisonneuve s’apprête à passer à un autre niveau sans avoir l’opportunité de s’y préparer en évoluant sur le terrain en raison de la Covid-19. Une situation qui n’est pas facile pour les finissants.

Le jeune homme ne se sert pas de cette pandémie comme d’une excuse. «Tout le monde est dans la même situation, note-t-il. C’est dans notre manière de réagir qu’on va voir si c’est un avantage ou non.»

Et lui, comment réagit-il ?«J’essaye de faire tout ce qui est possible de mon côté, explique-t-il. Je m’entraîne chez moi. On fait des rencontres par Zoom. On travaille sur le football IQ.»

Le fait de jouer moins au football lui permet aussi de se concentrer plus les études en ce moment, ce qui n’est pas une mauvaise chose, souligne-t-il.

Le petit gars de Buckingham

Alors qu’il s’apprête à prendre le chemin du football universitaire, Gabriel Maisonneuve souligne qu’il restera toujours le petit gars de Buckingham. «Ça ne change rien de ce côté-là.»

Il avoue qu’il ne s’attendait pas à avoir ce parcours au football quand il était au secondaire. «C’est plus au collégial que j’ai commencé à prendre ça au sérieux», explique-t-il.

Mais, c’est avec les Tigres qu’il a eu la première étincelle vers le football, rappelle-t-il. Un passage qu’il n’oubliera pas et qu’il est fier de mettre de l’avant. «Ça me rend fier de représenter les Tigres dans le football. Si ça peut inspirer d’autres jeunes, je serai heureux.»

Et maintenant qu’il approche du football universitaire, est-ce qu’il commence à regarder plus loin et penser à la Ligue canadienne de football? «J’y pense plus sérieusement, reconnaît-il. Je vais faire mon possible pour devenir le meilleur joueur possible et on verra ensuite.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média