Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 octobre 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Club des petits déjeuners du Québec: Une nouvelle formule qui rejoint plus de jeunes

Fruits

©Pixabai

Malgré la pandémie, le Club des petits déjeuners du Québec est toujours présent dans trois écoles du Centre de services scolaire au Cœur-des-Vallées et une quatrième école est sur le point de s’ajouter.

L’organisme panquébécois continue d’offrir ses services dans les écoles de la province. Les trois écoles qui étaient membres l'an dernier ont signé à nouveau pour cette année. Deux d’entre elles ont déjà commencé et la troisième est sur le point de relancer ses activités. La quatrième école qui se joindra devrait commencer bientôt aussi.

La coordonnatrice aux programmes en Outaouais, Annie Thibault, souligne que tout a été mis en place pour pouvoir assurer le service cette année malgré la pandémie.

«On a adapté la formule cette année pour respecter toutes les règles de santé et sécurité. Avant, on faisait plus de préparation, on servait des petits déjeuners chauds. Cette année, ce n’est pas possible. Le Club s’est tourné rapidement au printemps dernier. Il a trouvé de nouveaux partenaires et de nouveaux produits pour servir un petit déjeuner froid servi en portion individuelle.»

Chaque repas compte au moins un produit de boulangerie, un fruit ou légume et une protéine comme du fromage ou du lait. «On n’a pas compromis la qualité nutritionnelle de ces déjeuners-là.»

Dans les classes

En plus de changer le déjeuner, l’organisme a dû revoir la formule dans les écoles. «Avant, les petits déjeuners chauds étaient servis dans un endroit commun, la cafétéria ou un autre local. Maintenant, les enfants mangent dans leur classe.»

Ce sont des sacs à lunch qui sont livrés chaque jour dans les classes avec le déjeuner à l’intérieur. «Notre formule adaptée a été étudiée par la Santé publique et le ministère de L’Éducation, soutient Mme Thibault. C’est reconnu sécuritaire pour la Covid.»

Ce changement de formule a un aspect positif pour le Club des petits déjeuners. «C’est intéressant parce qu’il y a de nouveaux enfants qui voient ça et s’ajoutent. On a certaines écoles où on a doublé le nombre d’élèves qui participent au club.»

C’est d’ailleurs l’objectif du Club des petits déjeuners d’offrir les déjeuners au plus grand nombre de jeunes dans une école. «Une de nos valeurs, c’est l’universalité. Quand on ouvre un Club des petits déjeuners à l’école, notre intention c’est de nourrir tous les enfants de l’école. Le club est accessible à tout le monde.»

Par ailleurs, cette nouvelle formule aide aussi au recrutement de bénévoles puisqu’elle en nécessite moins. Dans plusieurs écoles, la question des bénévoles a souvent été un enjeu avec l’ancienne formule. «Ce côté-là, c’est plus simple, reconnaît la coordonnatrice pour l’Outaouais. C’est un peu une nécessité de limiter les contacts entre les bénévoles. Mais, on a toujours un besoin en bénévole. Il est moins grand qu’il l’était, mais on en a besoin.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média