Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

22 septembre 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

«Ça va prendre un sens des responsabilités de chaque citoyen»

Maxime Pedneaud-Jobin

©Le Bulletin-Archives

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, se dit inquiet de l’impact de la deuxième vague dans la région, notamment en lien avec le risque de contagion pour les employés du système de santé.

Réagissant au changement annoncé par le gouvernement qui fait passer l’Outaouais dans la zone orange, le maire de Gatineau mentionne que la contagion communautaire du virus en ce moment pourrait causer plus d’ennuis que lors de la première vague.

Il rappelle qu’il y a trois critères principaux pour changer de zone d’alerte, soit le nombre de cas, le nombre d’éclosions communautaire et le facteur de risque pour le réseau de la santé. «C’est ça qui m’inquiète», explique-t-il en parlant de ce dernier facteur.

«Au printemps, les gens du réseau de la santé risquaient d’être infectés par la Covid au travail seulement, rappelle-t-il. Mais là, ils risquent aussi d’être infectés dans la communauté.» Il pourrait donc y avoir plus de cas dans le réseau et y avoir un impact encore plus grand sur les soins, selon lui.

Pour diminuer les risques, il lance un appel aux gens de Gatineau. «Ça va prendre un sens des responsabilités de chaque citoyen.»

Ce dernier reconnaît que la majorité des citoyens de la ville respecte les consignes demandées par le gouvernement de Québec. «Mais ce n’est pas assez», lance-t-il pour parler de ceux qui ne les respectent pas.

Pas de mesures supplémentaires

Questionné sur les mesures que Gatineau pourrait prendre en lien avec ce changement, le maire a indiqué que Gatineau allait suivre les demandes de la Santé publique pour s’assurer que le message reste clair. «À l’interne, on va avoir un niveau de vigilance plus grand», affirme par contre le maire.

Quant à la possibilité de voir un nouveau confinement des régions, Maxime Pedneaud-Jobin indique qu’il n’y aura pas de demandes en ce sens pour le moment. «On n’est pas là en ce moment. C’est justement le genre de chose qu’il faut éviter.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média