Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 septembre 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Grève annoncée pour le 9 septembre en Outaouais

Service de garde en milieu familial régi et subventionné

Garderie

©Pixabay

Les services de garde en milieu familial régis et subventionnés de l’Outaouais devraient être en grève le 9 septembre prochain.

La semaine dernière, la grève tournante de ces services de garde à travers le Québec a commencé. Jusqu’au 18 septembre, chaque région sera en grève pendant une journée. Une grève générale pourrait aussi avoir lieu à partir du 21 septembre.

Ces responsables de service de garde sont sans entente depuis 2019 et souhaitent la reprise des négociations. Lundi, la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) et le ministère de la Famille se sont entendus pour reprendre les négociations, mais la grève tournante était toujours prévue.

La présidente de l’Alliance des intervenantes en milieu familial (ADIM) en Outaouais. Manon Chénier, indique que la situation est difficile dans la région. Elle estime à près de 150 services qui ont fermé depuis un an et d’autres suivront. «Il y a de plus en plus de charges de travail. Et il n’y a aucune reconnaissance du côté monétaire.»

La grève aura des répercussions pour les parents , reconnaît Mme Chénier, mais elle croit toute de même que la population est dernière les services de garde. «Le but, ce n’est pas de mettre les parents dans le trouble. Mais un moment donné, c’est assez de faire rire de nous autres avec un ``cheap labor``. Le milieu familial, on est dans le réseau ceux qui coûtent le moins cher au gouvernement.»

«On ne fait pas ça pour leur nuire, ajoute-t-elle. On fait ça pour que le réseau reste parce que présentement le réseau est en train de se détruire complètement.»

Salaire

À la base des négociations entre les services éducatifs en milieu familial et le gouvernement est le salaire. La FIPEQ-CSQ affirme que le montant octroyé par le gouvernement associé aux dépenses et aux heures d’ouverture que les services de garde doivent avoir correspond à un salaire de 12,42$ de l’heure. Ils demandent que ce salaire passe à 16,75$ de l’heure.

Présentement, la subvention du gouvernement est de 29,46$ par jour par enfant de moins de cinq ans qui fréquente un service de garde en milieu familial. Avec ce montant, la responsable doit payer les dépenses comme la nourriture, les jeux et équipements et finalement obtenir son salaire. C’est à partir de ce chiffre, en enlevant les dépenses et en calculant qu’un service de garde en milieu familial est ouvert 10 heures par jour, cinq jours semaine que le montant de 12,42$ de l’heure a été déterminé.

Pour arriver à un montant de 16,75$ de l’heure selon le même calcul, le syndicat souhaite que la subvention du gouvernement passe à 39,46$ par enfant par jour.

Événement à Buckingham

Par ailleurs, un événement est prévu mercredi matin avec les membres de l'ADIM Outaouais à Buckingham. Ces derniers doivent manifester vers 9h dans les rues en partant du centre d'achat pour se rendre jusqu'au bureau du ministre de la Famille et député de Papineau, Mathieu Lacombe, situé à l'intersection de la rue Lamennais.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média