Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

02 septembre 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

STO: Le transport à la demande en place en mars prochain

autobus STO

©L'info de la Basse-Lièvre-Archives

Les résidents de Buckingham et Masson-Angers pourront utiliser le service de transport à la demande dès le mois de mars 2021 pour se promener entre les deux secteurs de Gatineau.

Le projet de Service à la demande est sur la table à dessin de la société de transport depuis plusieurs années. Il devait être lancé cette année, mais avait finalement été retardé en raison de la Covid.

Or, la Société de transport de l’Outaouais a relancé le projet puisqu’elle a lancé un appel d’offres dans les derniers jours pour trouver une firme qui permettra de mettre en place ce service de transport à la demande et en particulier les outils technologiques pour y arriver.

Malgré les difficultés financières de l’organisme en lien avec la Covid, l’objectif de la STO est donc d’aller de l’avant avec ce projet attendu depuis longtemps dans la région dans le cadre d’un projet-pilote d’un an qui pourra être reconduit ensuite pour deux années supplémentaires.

 «C’est un engagement que l’on avait pris auprès du milieu, indique Alexandre Meloche Dorris, responsable des affaires publiques de la STO. Ça fait longtemps qu’on nous demande d’offrir du service dans ce secteur.»

Comme ce service permet d’améliorer les déplacements intersecteurs, il reste d’autant plus nécessaire malgré la Covid, ajoute M. Meloche Dorris. «Dans le contexte, les gens vont toujours à l’épicerie ou chez le médecin.»

Service externe

Lorsque la STO avait fait un sondage l’an dernier pour confirmer l’intérêt pour ce service, plusieurs options étaient sur la table pour la mise en place du service. C’est finalement vers une compagnie externe que la STO va se tourner.

Cette compagnie sera engagée plus tard lors du lancement d’un autre appel d’offres. Il pourrait s’agir d’une compagnie de taxi ou de toute autre compagnie offrant des services semblables afin de respecter les règles de la nouvelle loi 17 qui encadre les compagnies pouvant se qualifier pour offrir ce type de service.

Cette compagnie sera engagée par la STO qui paiera le prix selon les soumissions soumises lors de l’appel d’offres. Pour sa part, la STO s’occupera des frais chargés aux utilisateurs qui seront les mêmes que pour le service d’autobus.

En ce qui concerne le fonctionnement, les trajets seront réalisés automatiquement par un logiciel lorsqu’il y aura réservation d’un temps de départ et d’un temps de retour.

Les chauffeurs obtiendront eux aussi ce trajet chaque fois sur leur téléphone cellulaire pour permettre de savoir dans quels secteurs ils doivent aller et quels arrêts ils doivent faire.

Grâce à ce fonctionnement, la STO obtiendra aussi de l’information pour évaluer la performance de ce service dans le but de poursuivre l’amélioration de l’offre, indique Alexandre Meloche Dorris.

Les grandes lignes du service

Réservation jusqu’à 20 minutes avant l’utilisation

Réservation par application mobile, site Internet ou téléphone

Service restreint aux déplacements à l’intérieur de Buckingham et Masson-Angers

Départ et arrivée à un point de rendez-vous (arrêt existant ou intersection rue)

Service offert 7 jours sur 7 et près de 17 heures par jour en semaine et 16h en fin de semaine

La tarification sera la même que pour le réseau régulier. Les gens ayant des abonnements pourront les utiliser sur ce service.

Pour les utilisateurs occasionnels, il sera possible de payer par carte de crédit, débit ou argent comptant

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média