Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

26 août 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Service éducatif en milieu familial: Des négociations souhaitées avant la grève de septembre

Manifestation Lacombe

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

En Outaouais pour une rencontre de toutes les régions, la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) a manifesté devant les bureaux du ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, pour demander des négociations de la dernière chance alors que des grèves rotatives sont prévues dès le 1er septembre.

«Ce qu’on veut, ce sont des dates de négociation, indique la présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon. Ça fait longtemps qu’on a annoncé qu’à partir du 1er septembre, on serait en grève tournante. On veut l’éviter cette grève-là.»

Les dernières négociations entre les deux parties datent du mois de mai, souligne-t-elle. «La balle est dans le camp du ministre. On n’a pas eu aucune date de négociation de l’été. Il reste une semaine avant le 1er septembre. Qu’il nous appelle. On va y aller tout de suite négocier de jour, de nuit, de soir et de fin de semaine pour éviter la grève du 1er septembre.»

En Outaouais, la grève est prévue le mercredi 9 septembre prochain.  En plus de ces grèves tournantes, un mandat de grève générale a été octroyé à partir du 21 septembre. «C’est un cri d’alarme qu’on lance aujourd’hui», indique Mme Grenon.

Salaire

À la base des négociations entre les services éducatifs en milieu familial et le gouvernement est le salaire. La FIPEQ-CSQ affirme que le montant octroyé par le gouvernement associé aux dépenses et aux heures d’ouverture que les services de garde doivent avoir correspond à un salaire de 12,42$ de l’heure. Ils demandent que ce salaire passe à 16,75$ de l’heure.

Présentement, la subvention du gouvernement est de 29,46$ par jour par enfant de moins de cinq ans qui fréquente un service de garde en milieu familial. Avec ce montant, la responsable doit payer les dépenses comme la nourriture, les jeux et équipements et finalement obtenir son salaire. C’est à partir de ce chiffre, en enlevant les dépenses et en calculant qu’un service de garde en milieu familial est ouvert 10 heures par jour, cinq jours semaine que le montant de 12,42$ de l’heure a été déterminé.

Pour arriver à un montant de 16,75$ de l’heure selon le même calcul, le syndicat souhaite que la subvention du gouvernement passe à 39,46$ par enfant par jour.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média