Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 août 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Val-des-Bois dit non à un projet de refuge pour les chats

Refuge Val-des-Bois

©Gracieuseté

Une résidente de Val-des-Bois qui a lancé un organisme en juillet dans le but de créer un refuge pour les chats de Val-des-Bois et des environs ne pourra pas aller de l’avant avec son projet.

Darquise Leblanc a lancé l’organisme Les Amis de Sylvestre et Titi dont l’objectif est de créer chez elle un refuge qui accueillerait les chats errants de la municipalité, prendrait soin d’eux et s’occuperait de leur trouver une famille.

La semaine dernière, elle a fait parvenir une lettre au conseil municipal de Val-des-Bois pour obtenir la permission d’aller de l’avant avec ce projet. Indiquant qu’il n’y a pas de réglementation concernant les refuges dans la municipalité, elle souhaitait obtenir un permis municipal.

La municipalité a répondu en début de semaine à cette demande, opposant un refus pour ce projet qui se serait retrouvé dans le périmètre urbain. La lettre mentionne que les règlements actuels ne permettent pas de tenir ce genre d’activité à l’adresse prévue. Mme Leblanc a été invitée à discuter avec la municipalité pour voir s’il y aurait des possibilités à l’extérieur du périmètre urbain.

Interrogé sur le projet, le maire Roland Montpetit avait déjà indiqué à L’info le refus de la municipalité. «On a discuté en plénière et en conseil municipal et on a décidé de ne pas donner suite à cette demande-là.»

«Notre réglementation ne permet pas d’avoir un refuge à l’intérieur du périmètre urbain, ajoute-t-il. Et en ce qui concerne la possibilité de voir si c’est faisable ailleurs, on n’a pas une grande ouverture à ce point de vue là. On préfère garder le statu quo et si, au besoin, on a des animaux à être acheminés à des endroits, il y a toujours la SPCA qui est en œuvre pour ça.»

Un besoin

Malgré cette réponse, Mme Leblanc soutient qu’elle continuera son travail pour mener à bien ce projet. Elle estime que le type de projet qu’elle propose est compatible avec le milieu urbain et ne crée pas d’enjeux majeurs.

Et elle croit principalement qu’il répond à un besoin important sur le territoire de Val-des-Bois et autour. «Il y a beaucoup de chats errants à Val-des-Bois. On est surpeuplé.»

Beaucoup de chats de passage ont des chatons pendant qu’ils sont ici et les propriétaires partent avec la mère en laissant les petits dans la nature, affirme Mme Leblanc.

Ce sont ces chatons qu’elle souhaite récupérer. Elle veut leur donner les soins appropriés et ensuite réussir à leur trouver une famille après les avoir socialisés. En plus de sortir les chats de la rue, ça permettrait à des familles de trouver l’animal qu’ils souhaitent tout en s’assurant qu’il a reçu les soins appropriés, mentionne-t-elle. «On ne laisse pas partir de chats tant qu’ils n’ont pas vu le vétérinaire.»

Depuis le début de l’organisme en juillet, elle a déjà aidé plusieurs chatons qui étaient sans famille, souligne-t-elle. Une aide qui lui a aussi valu un avis d’infraction de la municipalité puisque le règlement indique un nombre maximum de deux chats pour une résidence.

Elle affirme qu’elle va ralentir ses activités le temps de voir ce qu’il est possible de faire. Mais elle souhaite trouver une solution. «Je suis prêt à leur fournir des plans, leur fournir plein de choses. Mais qu’ils nous laissent opérer à Val-des-Bois pour qu’on puisse aider la communauté.»

Commentaires

12 août 2020

DIANE CARDINAL

Spca ne prenne pas les chat en refuge j'ai deja demander

13 août 2020

peter cross

You would rather ignor the problem and leave the animals wijd with no care, maybe we should do the same for the two legged animals

14 août 2020

Loïc Desnoyers

Ses ate ça parce-que je suis sont gars

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média