Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

28 juillet 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Retour du hockey sur fond de Covid

Flames précamp

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

Cinquante hockeyeurs ont foulé la glace du centre Branchaud-Brière en fin de semaine dans le cadre du précamp des Flames de Gatineau en vue de la prochaine saison de la Ligue de hockey junior AAA du Québec.

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

Avec la situation actuelle, ce précamp de l’équipe basée à Buckingham revêtait une importance plus grande. Ces 50 joueurs sont des joueurs autonomes à la recherche d’une invitation au vrai camp de la formation qui devrait débuter le 20 août.

 «Environ 80% des joueurs, on les a nous-même invités, affirme Jean-François Lavergne, entraîneur et directeur général de l'équipe. Des joueurs qu’on avait sur notre radar au repêchage. Il y a beaucoup de joueurs qu’on avait vu jouer beaucoup. On voulait voir ce qu’ils étaient capables de nous donner pendant ce précamp.»

C’était aussi une occasion pour ces joueurs de marquer des points importants auprès de l’organisation puisque les places au vrai camp pourraient être moins nombreuses.

 «On ne sait pas encore combien de joueurs on va avoir le droit d’inviter, souligne M. Lavergne. On regarde la LHJMQ, eux ils sont à 34 joueurs invités seulement.  Nous, on attend de voir ce qui va nous être donné comme consigne.»

Parmi les 50 joueurs présents, une douzaine pourraient avoir une invitation à ce camp si les Flames peuvent accueillir 65 joueurs comme d’habitude. «C’est sûr de notre côté qu'on aimerait mieux avoir un camp complet à 65. Pour donner l’opportunité à tous ces joueurs-là que j’ai vus en fin de semaine. J’ai vu des joueurs qui d’après moi, vont vraiment batailler pour un poste chez nous.»

 «C’est sûr qu’on aimerait voir ces joueurs-là avec des vétérans sur la glace et voir ce qu’ils sont capables de faire avec des joueurs de calibre du junior AAA, ajoute-t-il. Mais on verra ce qui va nous être donné dans les prochains jours.»

Haute intensité

Avec la situation actuelle, le précamp des Flames s’est déroulé à haute vitesse. Comme il n’est possible que d’avoir neuf joueurs par équipes en ce moment incluant le gardien, l’organisation a fait des parties à quatre contre quatre.

«On a appelé ça un tournoi à bout de souffle, soutient Jean-François Lavergne. Les joueurs avaient de la glace en masse. C’était une manière aussi de voir l’attitude des joueurs face à l’adversité. On a vu que c’était un bon groupe de joueurs qui ont respecté les règles à la lettre.»

Il souligne d’ailleurs que les jeunes qui étaient au camp méritent une note de A+ concernant le respect des mesures sanitaires. «Ce qui m’a frappé le plus, c’est vraiment la discipline des joueurs. Ce sont des jeunes de 17 à 20 ans. Les joueurs qu’on avait avec nous en fin de semaine ont respecté la discipline et les mesures à 100%.»

De son côté, il avoue aussi qu’il était heureux de se retrouver dans cet environnement. «C’était bien le fun de pouvoir finalement faire du hockey.»

Dans le prochain mois d’ici le début du camp officiel, ce sera plus calme pour les Flames. Mais le recrutement se poursuit, indique M. Lavergne. Il reste encore des questions en suspens, comme notamment la situation des Américains. «On a de bonnes discussions avec certains joueurs.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média