Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

26 juin 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Retour des messes à Buckingham

Église St-Grégoire de Nazianze

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

Les messes reprennent en fin de semaine à l’église St-Grégoire-de-Nazianze, mais avec des groupes restreints et des mesures de distanciation qui transforment l’expérience des fidèles.

Le curé Normand Daigle souligne que plusieurs mesures ont été prises pour répondre aux normes de la Santé publique avec la réouverture. La première concerne le nombre de personnes qui est limité à 50 à la fois dans l’église.

C’est une grosse différence alors que les messes de la fin de semaine attiraient environ 150 personnes chacune, y compris à l’église Saint-Luc. Pour le moment, les messes prévues à cette église sont transférées à St-Grégoire-de-Nazianze.

«On suggère aux gens d’arriver plus tôt, explique M. Daigle. Les portes sont ouvertes au moins une demi-heure avant chaque messe, alors c’est premier arrivée, premier servi. On ne prend pas de réservation.»

Ce dernier reconnaît qu’il risque d’avoir des déceptions chez certains fidèles qui ne pourront pas rentrer puisque la limite sera atteinte. Mais il y aura des messes à tous les soirs de la semaine qui permettront de répondre aux besoins de ces personnes en plus des messes de la fin de semaine.

Pas de chant

À l’intérieur, la messe sera aussi différente. D’abord, les gens devront se laver les mains et seront escortés à un emplacement préétabli où ils pourront s’asseoir. Les gens ne pourront pas choisir leur emplacement. Ces endroits seront désinfectés par les bénévoles après chaque messe.

Il n’y aura pas de quête pendant la messe, mais des paniers seront à l’entrée pour permettre aux gens de faire des dons. Il y aura toutefois la communion, mais elle sera à la main seulement et en silence (pas d’amen au moment de la réception de l’ostie). «Il y a des personnes qui communient sur la langue. C’est interdit pour cette période-ci.»

Il n’y aura pas non plus de chants pendant la messe ni de servants de messe. Un organiste sera toutefois présent, indique le curé. À la fin, les gens seront invités à quitter par banc, en partant du fond de la salle.

Par ailleurs, la paroisse va aussi recommencer les cérémonies pour les funérailles selon les demandes, affirme Normand Daigle. Comme pour les messes, il n’y aura pas de chanteurs lors des funérailles.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média