Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 juin 2020

Les rassemblements intérieurs seront permis

François Legault

©L'info de la Basse-Lièvre-Archives

Le gouvernement du Québec entame une nouvelle étape dans le déconfinement de la province, en autorisant l’ouverture des restaurants et les rassemblements familiaux à l’intérieur, dans un respect de consignes très strictes.

Ces consignes, dont le détail sera dévoilé aujourd’hui à 15h30 par les ministres du Travail et de l’Agriculture et de l’Alimentation, comprendront notamment les mêmes règles qui s’appliquent dans les rassemblements extérieurs. Ainsi, on ne pourra être plus de 10 par rassemblement, et la règle des 2 mètres de distance s’appliqueront entre les gens qui ne vivent pas à la même adresse.

Selon le premier ministre François Legault, « les chiffres sont très encourageants » malgré le déconfinement, ce qui justifie ce nouvel assouplissement des règles sanitaires en vigueur. Il n’a pas voulu s’avancer trop sur la nouvelle, pour laisser à ses ministres le soin de la présenter, mais a quand même annoncé que son gouvernement allait, par ailleurs, bonifier son aide aux commerces qui sont locataires.

Afin de maximiser la participation des propriétaires d’immeubles commerciaux au programme Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial, Québec compensera 50% de la perte des propriétaires. Ceux-ci, qui devaient s’engager à absorber une perte de 25% en s'inscrivant à ce programme, recevront ainsi une somme équivalant à 12,5% du coût total du loyer afin de réduire leur perte de moitié. « On espère que ça va les encourager à souscrire au programme, a déclaré M. Legault. Avec cette aide-là, on sera la province la plus généreuse au Canada pour rembourser les loyers commerciaux. » Il s’agit d’un investissement supplémentaire d’environ 140 millions de dollars de la part du gouvernement du Québec.

À la défense du projet de loi 61

Le premier ministre a également été beaucoup questionné sur la problématique du racisme au Québec ainsi qu’aux pouvoirs importants que s’arrogera le gouvernement avec le projet de loi 61, s’il est adopté. À ce sujet, François Legault a une fois de plus réitéré son intention de ne pas procéder de façon unilatérale, se disant ouvert à travailler avec les trois partis d’opposition à l’Assemblée nationale pour qu’il soit adopté.

« Ce n’est pas du gaspillage de devancer des travaux qui devaient de toute façon être faits », a-t-il ajouté par ailleurs, en soutenant que toutes les exigences environnementales entourant les projets de routes, d’écoles ou d’hôpitaux qui sont visés par le projet de loi 61 seraient respectés, mais en accélérant le processus pour les remplir.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média