Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

27 mai 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Des frittatas pour les gens dans le besoin

Café des Artistes

©L'info de la Basse-Lièvre-Yannick Boursier

L’équipe du Café des artistes de Buckingham a répondu à l’appel de la Tablée des chefs et a préparé plus de 2000 frittatas la semaine dernière pour les banques alimentaires de la région.

La Tablée des chefs est un organisme provincial qui s’associe avec des partenaires du milieu de la restauration pour faire des plats qui sont ensuite distribués à travers les organismes d’aide alimentaire.

«J’ai vu passer une annonce pour la Tablée des chefs comme quoi il cherchait des restaurateurs qui pourraient aider à confectionner de la nourriture pour les banques alimentaires parce que la demande était forte, explique la propriétaire du Café des artistes, Joanne Coulombe. J’ai vu ça comme une opportunité.»

Finalement, c’est à la mi-mai que l’organisme a recontacté le restaurant pour voir s’il y avait toujours de l’intérêt. La propriétaire et son équipe ont sauté sur l’occasion de participer à une belle cause.

«Je fais des équipes de travail à cause de la distanciation sociale, explique-t-elle.

On a reçu la marchandise mardi. On a commencé mercredi à produire.»

Le restaurant a aussi souhaité s’occuper d’une partie de la livraison des plats, notamment à la Mie de l’entraide de Buckingham. D’autres bénévoles de la communauté se sont joints aux employés pour cette partie et pour la préparation des étiquettes identifiant le produit et ses ingrédients.

D’autres collaborations

Ce projet de préparation des repas était une première pour le restaurant qui normalement doit s’occuper de sa clientèle quotidienne et peut donc difficilement préparer 2000 repas comme exigés pour participer.

Cet aspect était d’ailleurs le plus grand défi pour Joanne Coulombe. «C’est la première fois qu’on avait à faire 2000 plats dans la même semaine. J’ai pris le temps de bien structurer les recettes. Pour moi, ç’a impliqué un travail de coordination. Ça va quand même assez bien.»

Et ça lui a surtout donné le goût d’en faire plus pour la communauté. «Comme entrepreneur, c’est important de trouver notre place dans la communauté. J’aimerais ça voir si les banques alimentaires ont besoin de nos services. Pour moi ça ouvre cette porte-là. Ce n’est pas un domaine que j’avais exploré, mais ça va me faire plaisir de regarder même après la Covid-19.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média