Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

20 mai 2020

Services de coiffure, d'esthétique et de toilettage relancés le 1er juin

coiffure

©Pixabay

Par Maxime Coursol

Tous ceux qui n’en peuvent plus d’attendre après un rendez-vous chez le coiffeur ou chez le dentiste voient enfin leur patience récompensée: à partir du 1er juin, Québec autorise ces entreprises à rouvrir leurs portes, sous certaines conditions.

Pour tout le territoire situé en dehors de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et de la MRC de Joliette, on pourra donc obtenir des soins de santé privés ainsi que des soins corporels et esthétiques. Les entreprises visées par cette réouverture sont:

-Les cliniques de soins buccodentaires et centres dentaires (tous les soins dentaires);

-Les entreprises du secteur des soins thérapeutiques (cliniques de physiothérapie, d’ostéopathie, d’ergothérapie, de chiropratique, de massothérapie, de psychologie, d’optométrie, d’acupuncture, de naturopathie, d’homéopathie, d’orientation de carrière, de travail social, de thérapie conjugale et familiale, de sexologie, d’autres formes de thérapie, de nutrition, d’orthophonie et audiologie, de podiatries, d’autres formes de médecine douce ou alternative, etc.);

-Les soins de toilettage pour animaux;

-Les entreprises du secteur des soins personnels et de l’esthétique (salon de coiffure, barbier, centre d’esthétique, espace manucure et pédicure, services d’épilation, soins de la peau, tatouage, perçage, etc.).

Protéger autant les clients que les travailleurs

Cette reprise d’activités doit cependant se faire « en assurant la protection des travailleurs et des clients également », a spécifié la ministre de la Santé, Danielle McCann, lors d’une conférence de presse le 20 mai. Trois guides ont ainsi été élaborés par la CNESST et sont disponibles sur son site: un concernant les soins buccodentaires, un concernant les soins corporels et un concernant les soins thérapeutiques.

Ces trois guides contiennent de nombreuses consignes pour prévenir la propagation de la COVID-19 et celles-ci se doivent d’être scrupuleusement suivies, a insisté la Santé publique du Québec. Les travailleurs dans ces milieux devront notamment porter obligatoirement de l’équipement de protection tels que masque, visière, gants et blouse dans le cadre de leurs fonctions, et l’employeur se doit de leur fournir. La désinfection des lieux de travail entre chaque client doit également devenir systématique.

Le ministre du Travail, Jean Boulet, a quant à lui rappelé l’importance de cette industrie qui pourra reprendre du service. « On parle de 4000 entreprises qui emploient 49 000 personnes à la grandeur du Québec », a-t-il soutenu.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média