Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

17 mai 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Activités de plein air: encore du questionnement pour Benoit Lauzon

Benoit Lauzon

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Alors que plusieurs activités de plein air seront possibles à partir de mercredi, le préfet de la MRC de Papineau, Benoit Lauzon n’est pas certain à 100% que cette ouverture sera bénéfique.

Questionné sur cette annonce de Québec la semaine dernière, M. Lauzon a indiqué être à 50-50 dans son opinion. Il avoue avoir plusieurs questions à poser cette semaine lors de la rencontre hebdomadaire avec les décideurs.

La question des sports nautiques fait partie des enjeux qu’il soulève. «Les gens qui veulent faire des sports nautiques, les accès publics au lac sont fermés. Les gens vont avoir accès au lac comment?»

Par exemple, il y a deux endroits à Thurso où les gens peuvent avoir accès à la rivière en bateau. Un appartient à la Sépaq et rien n’indique qu’il sera ouvert, selon le préfet. Et le deuxième site appartient à Thurso et il est fermé et le restera tant que le site de la Sépaq ne sera pas ouvert.

Dans d’autres municipalités, c’est par la plage que les gens peuvent avoir accès. Mais les plages sont fermées pour les gens qui voudraient y aller. «Est-ce qu’on va laisser l’accès à ces gens là pour faire de sports nautiques et dire à la personne qui veut juste s’asseoir, prendre l’air: tu ne peux pas. Il faut que tu viennes pour faire du kayak, pas lire un livre.»

En ce qui concerne les gens qui vont juste venir se promener sur le territoire, comment pourront-ils avoir accès à des services se questionne le préfet. «Ces gens-là qui veulent avoir accès à une salle de bain sur notre territoire, ils vont aller où?»

«Demain matin, prend ton auto et va faire le tour de la MRC de Papineau. Essaye de trouver une toilette. On dit aux gens qu’ils peuvent se déplacer. Mais toutes les haltes routières sont fermées.»

Les restaurants et les stations-services sont aussi fermés du moins pour les toilettes. «L’accès à des services de base pour  les citoyens, c’est extrêmement difficile présentement et là on se met à ouvrir plein de chose, ajoute-t-il. Il faut avoir la possibilité de l’ouvrir. Et donner une base de service à ces gens là.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média