Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

09 mars 2020

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Un déjeuner pour parler des services aux femmes victimes de violence

Maison d'hébergement pour Elles des Deux Vallées

Pour une huitième année, la Maison d’hébergement pour Elles des Deux Vallées et le Lala Bistro organisent un déjeuner-bénéfice au profit de l’organisme qui vient en aide aux femmes victimes de violence conjugale dans la région.

Le 11 mars de 7h à 11h, les gens sont donc invités au Lala Bistro à Buckingham où ils pourront bénéficier de quatre choix pour le déjeuner. En échange, ils sont invités à faire un don volontaire qui ira pour la cause.

L’an dernier, c’est plus de 3000$ qui a été amassé grâce à ce déjeuner et la maison d’hébergement espère atteindre à nouveau cet objectif. Mais plus que le montant, c’est l’occasion de parler de la cause qui est importante avec cet événement.

L’organisme choisit toujours un angle qu’elle entend mettre en avant au cours de cet avant-midi. «Cette année, on souhaite promouvoir les services externes, indique la directrice, Annick Brazeau. Ce n’est pas tout le monde qui les connait.»

L’hébergement des femmes victimes de violence n’est qu’un des services offerts par la Maison d’hébergement pour Elles des Deux Vallées, indique-t-elle. «Il y a des femmes qui n’ont pas besoin d’hébergement, mais l’aide, elles veulent l’avoir.»

«Il y a aussi des femmes qui ne sont pas prêtes à s’en aller tout de suite. Elles veulent y penser, venir chercher des outils. On fait des rencontres individuelles. C’est gratuit et confidentiel. On a aussi des groupes de soutien. On donne le même service aux enfants et adolescents.»

Des mesures sont aussi possibles pour les femmes dans la Petite-Nation qui ne peuvent se déplacer jusqu’à la maison d’hébergement. «Pour les femmes de la Petite-Nation, nous, on peut aller les rencontrer dans leur milieu ou leur envoyer un transport.»

Mme Brazeau espère donc une grande participation au déjeuner pour pouvoir parler de ces services au plus grand nombre de personnes possibles pour que le message se rende jusqu’aux femmes qui en ont besoin.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média