Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

04 décembre 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Deux jeunes danseuses dans Casse-Noisette

Studio Danse Acad'Amy de Buckingham

Casse-noisette Buckingham

©Le Bulletin-Yannick Boursier

Deux jeunes danseuses du studio de danse Danse Acad’Amy, Marilou Charron et Maélie Gagnon, fouleront les planches du Centre national des arts cette semaine alors qu’ils se produiront dans le classique Casse-Noisette.

Les deux jeunes filles ont été sélectionnées plus tôt cet automne pour des rôles d’ours polaires dans cette production du Royal Winnipeg Ballet, un classique du temps des Fêtes. Elles seront sur scène jeudi, samedi et dimanche.

C’est la première expérience dans un spectacle semblable pour les deux danseuses qui vivaient aussi leur première audition. Elles sont fières d’avoir réussi à décrocher un des rôles, même si ce ne sont pas les rôles principaux.

«Avec notre grandeur, nos chances d’être sélectionné dans un grand rôle étaient plutôt minces, mentionne Maélie Gagnon. Mais, on était certaine qu’on avait un peu plus de chance d’être choisi dans un plus petit rôle.»

«C’est vraiment une bonne opportunité pour plus tard aussi, indique Marilou Charron. Ça nous permet de nous faire connaître. Et ça nous permet aussi de pratiquer notre anglais.»

Expérience

Depuis qu’elles ont été choisies pour cette production, elles ont eu quelques répétitions pour se préparer. Elles ont ainsi pu voir à l’œuvre d’autres danseuses qui sont à différents niveaux.

«C’est le fun de rencontrer plusieurs personnes différentes qui font plusieurs techniques différentes, souligne Marilou Charron. Et quand on va faire le spectacle, on va rencontrer des vraiment grandes danseuses. C’est impressionnant à voir.»

Elles auront d’ailleurs la chance d’être sur scène avec la danseuse qui jouera le rôle principal. «Clara va danser avec nous à un moment donné, indique Maélie Gagnon. Ça va vraiment être une belle opportunité de danser avec des grandes danseuses qui ont déjà fait plusieurs années de ballet.»

Elles vont en profiter pour aller chercher de l’expérience, mais aussi de la motivation. «On voit qu’elles travaillent vraiment fort, explique Marilou. Et si c’est ça qu’on fait aussi, on peut se rendre au même niveau.»

Nervosité

À quelques jours de ce grand spectacle, les deux danseuses ne cachent pas qu’il y a aussi un peu de nervosité. Mais elles se disent aussi prêtes à y faire face. «Si on manque, c’est un peu gênant, avoue Maélie. On est à Casse-Noisette, c’est une grande chance pour nous. On veut bien faire.»

«On n’a jamais fait vraiment de spectacle devant autant de gens, ajoute sa collègue. Et il faut être prête. Je pense qu’on est prête.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média