Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

10 février 2017

Joey Brennan : Porter le «C» sur son chandail

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

JUNIOR AAA. Le capitaine des Flames de Gatineau, Joey Brennan, ne se met pas plus de pression parce qu’il porte le «C» sur son uniforme et il prend exemple sur un capitaine bien connu dans la LNH pour s’améliorer.

Le gatinois a joué son hockey mineur jusqu’à atome à Maniwaki. Par la suite, il a joué Pee-wee AA et Bantam avec les Intrépides et les Olympiques avant de jouer Midget AAA. Il a également disputé quelques matchs dans l’uniforme des Olympiques de Gatineau, dans le junior majeur, avant d’atterrir chez les Flames. «C’est vraiment une belle organisation. Les entraîneurs et les propriétaires, ce sont tous des gars qui veulent le meilleur pour leurs joueurs. Il sont toujours là pour nous», a remarqué le hockeyeur de 19 ans dès son arrivée chez les Flames qui ont décidé de lui décerner le titre de capitaine en début de saison.  

«J’étais fier quand ils m’ont choisi, mais je ne me mets pas plus de pression à cause de ça. C’est certain que c’est une responsabilité de plus d’être le capitaine, mais ce n’est pas un poids sur mes épaules», dit-il malgré le fait qu’il est conscient qu’il se doit de toujours avoir une bonne attitude et de montrer l’exemple.«J’ai toujours été identifié comme étant un leader sur la glace, où je donne l’exemple. Je travaille toujours fort dans les matchs et surtout dans les entraînements, car c’est là que ça fait la différence selon moi. Je crois que c’est pour ça que les entraîneurs me font confiance», estime l’attaquant centre.  

En effet, l’entraîneur-chef des Flames semble avoir confiance en Brennan pour les raisons qu’il évoque. «Il est notre capitaine et dernièrement il a pris sa vitesse de croisière. Il a pris confiance en lui et il a commencé à garder son style de jeu un peu plus simple et ça génère des résultats. Il a été joueur de la semaine une fois et joueur offensif du mois dernièrement. C’est un leader et il est toujours là pour ses coéquipiers et c’est un exemple à suivre», confie Jean-François Lavergne qui ajoute que Brennan marque beaucoup de points et qu’il évolue présentement sur le trio de l’heure dans la ligue. 

C’est certain que c’est une responsabilité de plus d’être le capitaine, mais ce n’est pas un poids sur mes épaules. --Joey Brennan

S’il performe aussi bien sur la glace, c’est peut-être parce qu’il prend exemple sur un autre capitaine bien connu évoluant avec les Pingouins de Pittsburgh dans la LNH. «J’ai toujours aimé Sidney Crosby. C’est le meilleur joueur au monde et ça a toujours été mon idole. C’est un bon exemple à suivre. Je le regarde souvent jouer et j’essaie d’identifier les petits détails qu’il fait et je tente de les reproduire sur la patinoire. […] Dans les entraînements, il travaille toujours fort et il est toujours le premier sur la glace et le dernier à la quitter. Il n’a pas de dominance, car il est dominant dans tout et il fait toujours bien sur la patinoire», conclut Brennan en disant ne pas prétendre être aussi bon que son idole, mais qu’il aime bien prendre exemple sur lui. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média